Enneatech Logo
Enneatech Logo
EPD et PCF

Quel est l’impact environnemental de nos polyamides ? — Différence entre EPD et PCF

La durabilité et l’impact environnemental d’un produit sont de plus en plus pris en compte dans la décision d’achat d’une matière première — et chez ENNEATECH, ces deux thèmes font partie de l’ADN de l’entreprise. C’est pourquoi les clients doivent recevoir des informations transparentes sur l’impact environnemental des polyamides d’ENNEATECH. Nous avons fait examiner les émissions de CO2 par des organismes de contrôle indépendants. Les clients obtiennent pour les polyamides les émissions de CO2 liées au produit, calculées selon deux méthodes : Via l’Enviromental Product Declaration (EPD) et le Product Carbon Footprint (PCF).

Les valeurs diffèrent, mais pourquoi ? L’Agence fédérale allemande pour l’environnement l’explique en quelques mots : “Contrairement à l’analyse du cycle de vie (ACV), la base de l’EPD, qui prend en compte tous les impacts environnementaux, l’empreinte carbone (Carbon Footprint) et l’empreinte eau (Water Footprint) ne prennent en compte qu’un seul impact environnemental à la fois. Il n’est donc possible de se prononcer que sur la contribution à l’effet de serre ou sur la consommation d’eau”.

Les limites du système des deux analyses sont les mêmes : elles commencent par la production des matières premières nécessaires, le transport vers l’usine, tous les processus de traitement, d’aide et de transformation et se terminent par le stockage et le chargement ultérieur du produit final. Mais outre les émissions de gaz à effet de serre provenant par exemple des sources d’énergie fossiles comme l’essence des camions, le charbon utilisé pour la production d’électricité ou les substances qui détruisent la couche d’ozone, il existe d’autres sources qui alimentent l’effet de serre.

Comme l’EPD est essentiellement basée sur l’analyse du cycle de vie d’un produit, de nombreuses données sur les émissions sont intégrées dans la déclaration environnementale liée au produit. En effet, l’analyse du cycle de vie prend en compte tous les médias. Elle intègre tous les effets nocifs potentiels pertinents sur les milieux environnementaux que sont le sol, l’air et l’eau.

Voici quelques aperçus à titre d’exemple : le potentiel de gaz à effet de serre (GES) selon luluc prend en compte les émissions de GES et les absorptions liées aux changements du stock de carbone fixé suite à l’utilisation et au changement d’utilisation des terres. Pour simplifier, que produisent le CO2, le CO et le CH4 pendant le stockage du polyamide ou la mise en décharge des produits issus du polyamide à la fin de leur cycle de vie ? Un autre facteur est l’eutrophisation terrestre, aquatique et de l’eau douce. Elle considère les émissions atmosphériques provoquées par un apport trop important de nutriments dans les sols et les eaux. Le potentiel d’acidification, quant à lui, décrit la somme de tous les gaz issus du processus de fabrication qui, en combinaison avec l’eau, peuvent contribuer à l’acidification des eaux et des sols.

En bref, l’ACV ne se concentre pas sur une seule catégorie environnementale — comme les émissions de gaz à effet de serre pour l’empreinte carbone du produit — mais regarde plus globalement les catégories environnementales pertinentes et les intègre dans l’évaluation.

Ainsi, pour ENNEATECH, la valeur EPD pour les émissions de gaz à effet de serre liées au produit PA66, calculée selon la norme DIN EN ISO 14025 et vérifiée par l’entreprise Green Delta, s’élève à 285 kg CO2e/1000 kg PA66.

En revanche, les émissions de gaz à effet de serre liées au produit, calculées selon le schéma du PCF, basé sur la norme ISO 14067 et certifié par Bregau, ne sont que de 160 kg CO2e/1000 kg PA66. En effet, dans ce dernier cas, l’analyse se limite justement aux émissions de gaz à effet de serre dues au transport, aux processus de traitement, d’aide et de transformation, au stockage et au chargement des produits pour leur transport vers le client.

Le client a le choix et peut décider si la valeur EPD ou PCF-CO2e est plus appropriée pour son utilisation ultérieure au sein de l’entreprise.

Conclusion simplifiée :

PCF = émissions de gaz à effet de serre (air)

EPD = impact environnemental sur le sol, l’eau et l’air

Suivez-nous sur les médias sociaux

Suivez-nous
sur les médias sociaux

Enneatech Logo weiss
Enneatech Logo weiss
Enneatech Logo weiss
Enneatech Logo weiss
Enneatech Logo weiss
Enneatech Logo weiss